L'esprit d'Aretha n'est pas loin. Elle touche au vrai, au pur. Une fée !

— ROCK'N'FOLK

PURA FÉ | INVITÉE (USA)

→ CHANT

Née à New York, Pura Fé Antonia Crescioni est une chanteuse de blues amérindienne de la communauté iroquoise Tuscarora. Après des débuts dans une compagnie de danse, des rôles dans des comédies musicales et divers petits boulots à New York, elle chante pour des jingles publicitaires et fait quelques chœurs derrière James McBride ou Anita Baker.

En 1994, elle fonde le trio vocal amérindien Ulali, qui publie l'album Mahk Jchi. Guitariste s'inspirant de Taj Mahal et de Kelly Joe Phelps, elle développe sa propre technique assise (lap steel) et choisit de se produire en solo. Après un premier essai dans Caution to the Wind en 1995, Pura Fé participe à de nombreux projets de musiques de film et compilations, joue et chante avec d'autres artistes (Jeffrey Gaines, Giant Leap, Jami Sieber).

En 2004, son deuxième album Follow Your Hearts retrace la mémoire de son peuple à travers des chansons symboliques. Le suivant, Tuscarora Nation Blues  (Dixiefrog, 2006) lui vaut de remporter un NAMMY Award (Native American Award) et en France le prix de l'Académie Charles-Cros. La guitariste bénéficie d'une audience large en France où le public l'acclame en première partie d’Hubert-Félix Thiéfaine et Paul Personne, ainsi que lors de festivals où elle présente son album Hold the Rain sorti en 2007.