Avec sa vielle électroacoustique, Sébastien Tron, à l’instar, par exemple, des Français Valentin Clastrier et Marc Anthony, ou de l’Espagnol German Diaz, crée un monde à part, une matière sonore avant-gardiste. (…) La vielle à roue chahutée d’effets électroniques prend une dimension épique, devient un instrument aux ressources musicales infinies, audacieuses même. Et permet toutes les fantaisies. La fantaisie ? Une clé très précieuse en musique pour réveiller un imaginaire ensommeillé.

— Patrick Labesse - Le Monde

SÉBASTIEN TRON | DIRECTEUR ARTISTIQUE

→ USINE SONIQUE
→ VIELLE A ROUE ÉLECTRO, PIANO, MAO, PERCUSSIONS, VOIX

Enregistrer

C’est à travers une éducation populaire des musiques et danses traditionnelles françaises que Sébastien Tron fait ses premiers pas sur scène, en famille, entre festivals, fêtes de village, stages et animations.

Enfant, il apprend le piano, aux frontières du classique, du jazz et de l’improvisation. A 11 ans, son père l’encourage à jouer la vielle à roue, un instrument intriguant qui deviendra plus tard « l’usine à son » d’Antiquarks. Il enseigne la vielle à 14 ans. Au lycée, il apprend à gérer un groupe et un répertoire avec son premier groupe de copains. Il rencontre l’artiste sociologue Richard Monségu avec qui il découvre et pratique les tambours de la musique d’Afrique de l’Ouest.

Il s’installe à Lyon en 1998 pour les études : attiré par le vivier de chercheurs pluridisciplinaires de l’IRCAM, il étudie les sciences physiques (UCBL Lyon 1) et suit des cours de composition électroacoustique et d’informatique musicale au département SONVS du CNSM de Lyon. En parallèle, il enseigne la vielle au CMTRA (Centre des Musiques Traditionnelles Rhône-Alpes) et entame une collaboration musicale active avec R. Monségu pour la danse et le théâtre. Il rejoint le collectif grenoblois Mustradem au sein du groupe Djal avec qui il joue dans de nombreux festivals en Europe depuis 2002.

En 2003, il se consacre professionnellement à la création avec Richard, son complice de longue date. Après le trio Marge de Manœuvre (Trois étoiles dans Jazzman 2000), ils créent « les musiques de l’interterrestre » avec Antiquarks en 2004 et partagent la direction artistique de Coin Coin Productions, qu’ils fondent en 2005 avec Sarah Battegay. Avec plus de 15 créations pluridisciplinaires en 10 ans, ils transforment ce duo en véritable compagnie musicale.

Cherchant une autonomie de production de sa création, il se spécialise à travers ces expériences polymorphes dans la réalisation d’albums studio, le design sonore, la prise de son et introduit l’informatique sur scène. Il compose une B.O. piano solo pour le documentaire «Au tribunal de l’enfance» (Adrien Rivollier, 2008, France 2).

Depuis 2009, il affirme avec Richard la marque de fabrique des «musiques de l’interterrestre» en tant que compositeur, arrangeur et orchestrateur (pièces pour orchestre symphonique lors du ciné-concert «Duel» (S. Spielberg) et pour pièce pour 185 choristes sur « Les couleurs du chœur » (dirigé par E. Lagarde, 2011).

 

FACEBOOK DE SÉBASTIEN TRON

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer